Didier Debril
Arts plastiques, expositions
Ici, une série de séquences imaginées comme lors d'une visite d'une galerie d'art contemporain, où l'on se déplace de tableau en tableau, de sculpture en sculpture. On s'attarde, on admire le grain, la texture de la toile, le poli d'un bois d'amarante, la patine d'un cuivre... On découvre comme une sorte d'histoire.

Here, a series of imagined sequences as when visiting a contemporary art gallery, where we go from painting to painting, from sculpture to sculpture. We linger, we admire the grain, texture of the canvas, the polished wood of amaranth, the patina of a copper ...We discover a kind of story.

Galleries sonores (sets) dans Soundcloud
De la synthèse hardware à la virtuelle en passant par la poésie sonore expérimentale
Théâtre et poésie expérimentale
Mes premières musiques ont été crées pour le théâtre (théâtre du Béguin (Pierrette Dupoyet et Gilbert Leautier) en 1971 avec une première à Amsterdam dans le cadre de l’Alliance Française au Grand Hotel Krasnapolsky). A Lille, une version de l'Internationale en voix de synthèse réalisée avec le programme Chant de l'Ircam pour le disque du 50e anniversaire du Beffroi de Lille en 1982, la musique de scène de "Gaston Couté" du Théâtre de la Chandelle. Expositions avec des poètes comme Jean-Louis Rambour,  un travail en cours avec le poète québecois Claude Beausoleil;  et  Gilbert Desmée en Picardie. Sans oublier les performances pour Traverse à Mers-les-Bains et les musiques pour le Théâtre des Charmes à Eu.

Synthèse modulaire avec le Buchla 200e
Différentes expérimentations avec le Buchla 200e. Mon premier synthétiseur a été un EMS Synthi Aks avec lequel j'ai travaillé durant 13 ans avant de passer au Yamaha SY99. Avec le Buchla 200e, j'ai retrouvé un peu de l'esprit de l'Ems Synthi Aks.
Didier Debril